Coupe du monde 2022 : le ciel s’écroule sur l’Allemagne

Nation de football au passé glorieux et inspirant une profonde admiration, l’Allemagne n’est depuis longtemps que l’ombre d’elle-même. A la coupe du Monde 2022 au Qatar comme à celle précédente en Russie, les coéquipiers de Thomas Müller n’ont pu aller au-delà de la phase de poules. Une énième désillusion dont nous offrirons dans la suite les tenants et aboutissants.

L’Asie, redoutable bourreau de l’Allemagne

Depuis leur sacre comme champions du monde en 2014, les Allemands peinent de plus en plus à retrouver l’identité footballistique qui a longtemps fait d’eux des cadors du football mondial. Pour preuve, le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du Monde n’est nul autre qu’un Allemand : Miroslav Klose. Sélectionnée dans un groupe des plus abordables à l’exception de l’Espagne qui pourrait causer problème, il restait inenvisageable que l’Allemagne fut une nouvelle fois éliminée. Cela, c’était sans compter sur le Japon qui pouvait transformer l’impossible en possible. Découvrez d'autres informations sur l'actualité sportive ici.

Cela peut vous intéresser : Comment les équipes de football peuvent-elles tirer parti de la technologie pour analyser leur jeu ?

Aussi imprévisible qu’il puisse paraître, le parcours infernal de cette équipe débuta dès son premier match l’opposant aux Samouraïs Blues du Japon. En souvenir de sa précoce élimination en 2018 par une nation asiatique, la Corée du Sud, il allait sans dire que la Mannschaft devait prendre au sérieux cette autre nation asiatique du Japon. Mais le constat du contraire fut vite fait : défaite 2-1.

L’autre épisode de cette phase de poules des Allemands fut leur match nul contre l’Espagne d’un Morata vraisemblablement en état de grâce. Jusque-là, une qualification en huitièmes de finale était toujours possible. Les grandes nations doivent s’entraider entre elles dit-on, n’est-ce pas ? Eh bien, cela, c'était une fois encore sans penser au Japon qui prend du plaisir à jouer au trouble-fête. En effet, après avoir eu raison des Allemands, les Japonais n’y sont non plus allés de main morte face à l’Espagne punie sur un score de 2 buts à 1. Le ciel venait à nouveau de s’abattre sur une Allemagne pourtant victorieuse 4 buts à 2 du Costa Rica de Keylor Navas : La glorieuse Allemagne à nouveau éliminée.

Cela peut vous intéresser : Quels sont les avantages des formations modulables en football ?

Comment justifier ces multiples échecs de la Mannschaft ?

En termes de joueurs de classe mondiale, l’Allemagne n’a aucunement à se plaindre. Car elle est dotée d’un effectif tellement talentueux qu’on ne peut sentir l’absence d’autres stars comme Toni Kroos (fraîchement en retraite internationale), Marco Reus et plein d’autres encore.

Avec des gardiens comme Manuel Neuer en titulaire, des milieux techniques comme le jeune Jamal Musiala 3ᵉ au Golden Boy Awards 2022, des attaquants férus de talents comme Serge Gnabry, Leroy Sané… l’Allemagne s’est plutôt montrée assez frileuse en défense avec un Kimmich positionné en latéral et un Rudiger autrefois leader de cette défense en perte de repère qui lui aussi a sombré. Il va de soi que de pareilles performances ne peuvent laisser inviolées les cages d’un Neuer bien inspiré.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés